Chaque mois, la bibliothèque de Rennes Métropole met en valeur un ou plusieurs documents rares, précieux ou simplement inattendus : en avril 2022, trois documents sur Maroussia, d’un chant tartare à un classique de la littérature de jeunesse ukrainienne, jusqu’à la propagande.

Tout d’abord, Les chants historiques de l’Ukraine et les chansons des Latyches des bords de la Dvina occidentale : périodes païenne, normande, tatare, polonaise et cosaque est paru en 1879. Son auteur Alexander Chodźko, originaire de Bielorussie, naturalisé français, a été chargé de cours à la chaire de langues et de littérature slaves du Collège de France. L’ouvrage contient un chant tartare, Maroussia / Marouçia la Blogouslavka, une petite fille qui vient au secours de prisonniers.

Ensuite, le roman Maroussia raconte l’histoire d’une petite Ukrainienne du 17e siècle, qui se sacrifie pour la liberté de son pays au moment des luttes contre les Russes, les Polonais et les Turcs. Très grand succès d’édition, cet ouvrage s’est révélé un enchantement et un grand classique pour des générations d’enfants. Signé P. J. Stahl (pseudonyme d’Hetzel, éditeur de Jules Verne), il est l’adaptation d’une oeuvre originale de Marko Vovtchok (Maria Markovytch, 1833-1907) et est paru en français pour la première fois en 1878.

Enfin, on retrouve une Maroussia, sans racine et à la famille absente, dans un film de propagande soviétique en 1948 et sa novellisation a été publiée en français 1953 sous le titre Maroussia va à l’école, collection Littérature soviétique pour l’enfance et l’adolescence, éditée à Moscou.

  • 52437 : Les chants historiques de l’Ukraine
  • 334241 : Maroussia, Bibliothèque Rouge et or, rééd. 1955
  • 356200 : Maroussia va à l’école, Littérature soviétique pour l’enfance et l’adolescence 1953

JLN, Rennes, Bibliothèque Les Champs Libres