Le réseau des médiathèques de Brest, rejoint ainsi le réseau « Gallica marque blanche » de la Bibliothèque Nationale de France. De nombreux documents emblématiques de la richesse du patrimoine brestois, et parfois difficilement consultables, seront rendus accessibles au plus grand nombre. Les collections brestoises viennent enrichir les près de 8 millions de documents réunis sur Gallica. Réciproquement, les collections seront complétées dans Yroise par des fonds de la BnF, pour une diffusion toujours plus large du patrimoine.

 

Yroise : une mise en valeur de la richesse du patrimoine breton

Les fonds numérisés sur Yroise sont le reflet des fonds conservés physiquement dans la réserve patrimoniale du réseau des médiathèques de Brest. L’accent a été mis sur les collections uniques, telles que les manuscrits de marine et les alguiers, ainsi que sur les collections jugées rares ou précieuses, comme des incunables ou des éditions du XVIe siècle. Des documents emblématiques, comme l’un des récits du naufrage de La Méduse, ou bien dotés de planches de grande taille rendant leur consultation difficile, comme les ouvrages de Choquet de Lindu, deviennent ainsi accessibles avec la bibliothèque numérique patrimoniale.

 

 

Les fonds iconographiques ne sont pas oubliés avec la mise en ligne de 1600 documents, dont des cartes postales ou le fonds de plaques de verre de Marcel Boriès, et mettent en lumière la région bretonne, en particulier la pointe finistérienne. Les périodiques numérisés par la BnF comme Ouest Eclair viennent rejoindre les collections déjà numérisées à Brest, notamment les fascicules de la Dépêche de Brest (ancêtre du Télégramme de Brest), l’ensemble constituant une plongée inédite dans la presse régionale.

Enfin, dans un second temps, les archives littéraires conservées à la médiathèque François Mitterrand-les Capucins (Saint-Pol-Roux, Victor Ségalen, Frédéric Plessis…), d’autres manuscrits comme le Dictionnaire de Coetanlem, un dictionnaire de langue bretonne seront progressivement intégrées et valorisées.

Au fil du temps, la bibliothèque numérique Yroise mettra donc en avant la variété de ces collections, et continuera à s’enrichir en intégrant de nouvelles collections numérisées valorisant le patrimoine breton, afin de le rendre accessible au plus grand nombre.

 

Yroise en chiffres

22 000 fascicules de périodiques

70 manuscrits

1600 documents iconographiques, plaques de verre, cartes postales

23 000 numéros de la Dépêche de Brest – soit plus de 100 000 pages

 

Découvrir Yroise : https://yroise.biblio.brest.fr

 

A découvrir dans toutes vos médiathèques, des ouvrages des collections patrimoniales, exposés du 6 au 20 février.