L’Ymagier ? Ce nom est un clin d’oeil à la revue créée en 1894 par l’écrivain et dramaturge Alfred Jarry (1873-1907), qui passa son enfance à Saint-Brieuc. Un exemplaire numérisé de la revue est à découvrir sur Gallica.

©Dominique Morin

 

Dans le cadre du réaménagement de la bibliothèque André Malraux à St-Brieuc, la salle située au 2nd étage devient l’Ymagier.  Si elle accueille toujours la collection de livres anciens dans les rayonnages d’origine (plusieurs milliers d’ouvrages imprimés du XVIe au XXe siècle), on y trouve désormais également un ensemble d’ouvrages sur la Bretagne : des livres et films documentaires (arts, nature, loisirs, société, histoire, langues, littérature), des bandes-dessinées, les romans policiers régionaux, des récits et histoires vécues. 

©Emmanuelle Rodrigue

Accessibles au catalogue des Médiathèques de la Baie, plusieurs milliers d’ouvrages relatifs à la Bretagne et aux Côtes-d’Armor (du XVIe siècle à nos jours), conservés en magasin, sont également consultables sur place, sur demande préalable. La consultation de tout document conservé au sein des collections patrimoniales, sur rendez-vous, est accueillie ici.

Plusieurs titres de presse complètent cette offre, ainsi que des revues en breton et les bulletins des sociétés d’histoire, d’archéologie et de généalogie.

©Emmanuelle Rodrigue

Les enfants et les familles sont aussi invités à découvrir ici une sélection de documents autour de la Bretagne, en français mais aussi plus largement en breton ou bilingue : albums, contes, romans, bandes-dessinées, documentaires, revues. Et comme dans les autres espaces de la bibliothèque quelques jeux de société sont à disposition pour jouer sur place.

L’Ymagier accueille aussi la collection de la Pléiade ainsi qu’une riche sélection de et autour de l’écrivain briochin Louis Guilloux (1899-1980), dont les archives (manuscrits, tapuscrits, correspondance, bibliothèque) sont conservées par la bibliothèque. Au sein sa correspondance sont conservées des lettres de son ami André Malraux (1901-1976), qui y ajoutait de son trait fin et inspiré de petites créatures farfelues, ses célèbres « Dyables ». Ces dernières constituent l’inspiration principale choisie par la Ville pour le nouveau cheminement au sein de la bibliothèque, dont vous avez un aperçu en tête de cet article.

©Dominique Morin

Cet espace a également vocation à accueillir des visites et animations en lien avec la Bretagne et les fonds patrimoniaux, et autour de tout autre sujet dans le cadre de la programmation culturelle de la bibliothèque. Nous y proposerons régulièrement des sélections thématiques, comme cet automne autour de l’Ankou. Au plaisir de vous y accueillir !

Anne-Laure,
Bibliothèque municipale André Malraux – Saint-Brieuc