Le Cabinet de curiosités rêvé de la Médiathèque de Vannes

Les cabinets de curiosités seraient-il à nouveau à la mode ? L’exposition présentée à Landerneau à la Fondation Leclerc cet été en est peut-être le signe. À Vannes, dans le Musée de Château-Gaillard, il était possible de visiter un cabinet de curiosités sous la charpente spectaculaire du lieu dédié aux collections archéologiques de la ville. C’est le thème que la médiathèque de Vannes a choisi pour ces JEP, porté par les collections hétéroclites conservées dans les fonds patrimoniaux.

Si la médiathèque possédait un cabinet de curiosités, qu’y trouverait-on?

Voyage autour du monde exécuté par ordre du Roi sur la corvette de sa majesté La Coquille pendant les années 1822, 1823, 1824 et 1825 (…), cotes : F°365-366
Voyage autour du monde exécuté par ordre du Roi sur la corvette de sa majesté La Coquille pendant les années 1822, 1823, 1824 et 1825 (…), cotes : F°365 et F°366

4e épisode : Exotica (suite) : Voyage autour du monde exécuté par ordre du Roi sur la corvette de sa majesté La Coquille pendant les années 1822, 1823, 1824 et 1825 (…) par L. I. Duperrey.

Officier de marine, explorateur et cartographe, Louis Isidore Duperrey (1786-1865), est le commandant de la seule expédition à n’avoir connu aucune avarie et aucune perte humaine. En effet, ce voyage fut, paraît il, le premier à avoir bénéficié des avancées concernant la conservation des aliments et la lutte

Voyage autour du monde exécuté par ordre du Roi sur la corvette de sa majesté La Coquille pendant les années 1822, 1823, 1824 et 1825 (…), cotes : F°365-366
Voyage autour du monde exécuté par ordre du Roi sur la corvette de sa majesté La Coquille pendant les années 1822, 1823, 1824 et 1825 (…), cotes : F°365F°366

contre le scorbut.

Duperrey quitte Toulon à bord de la gabarre-écurie La Coquille en août 1822 avec une réserve importante de vivres et de nombreuses marchandises destinées à faire du troc avec les autochtones. Sa feuille de route conduit le vaisseau à Tahiti, en Nouvelle Irlande (île de Papouasie Nouvelle Guinée), en Australie, en Nouvelle Zélande (où se trouvent des populations maories anthropophages), dans l’Archipel des îles Carolines, et en Nouvelle Guinée avant de revenir en France, à Marseille.

Les croquis de l’atlas, réalisés par Lejeune, constituent un vrai témoignage ethnologique sur les populations océaniennes, et les découvertes scientifiques sont considérables pour l’époque. Les volumes, de grand format (49 cm) sont spectaculaires et les couleurs intactes.

Voyage autour du monde exécuté par ordre du Roi sur la corvette de sa majesté La Coquille pendant les années 1822, 1823, 1824 et 1825 (…) par L. I. Duperrey.- Paris : Arthus Bertrand, 1826. Cotes : F°365 et F°366