Décédé l’été dernier, ce jeune peintre-vidéaste, né à Brest en 1965 et étudiant aux Beaux-Arts de Quimper puis de Nantes, laisse une œuvre discrète et touchante.

Après un long séjour, seul, sur l’île St-Nicolas (Glénans) Yann Queffélec a produit des huiles évoquant les paysages bretons : la mer, la plage, les rochers, les îles. « Je peins des lieux qui n’ont aucune trace de présence humaine, explique-t-il. Mes tableaux sont très épurés. Juste du noir et de la lumière. Je cherche l’expression la plus simple. Ce qui nécessite une immense discipline ! »

En 2010 et 2011, il a présenté ses films et ses tableaux au Salon du livre de Ouessant et a reçu de la part des écrivains du salon le « prix littéraire qui n’existe pas » pour le livre d’art : « L’île nue » composé avec l’écrivain Henry Le Bal. (Editions Palantines, 2010) et consultable à la Bibliothèque des Champs Libres.

Filmographie :

23 jours sur l’île – documentaire de  66 mn en couleur (2008)

Louët, là où je suis – autofiction de 30 mn en N&B (2010)

AL, Rennes, Les Champs Libres