Il était une fois… Masco, un ours helvète apprivoisé dans une cage par le Duc Léopold de Lorraine. Masco, bien que nourri avec des fruits confits, des gâteaux, des oranges et des macarons, était peu sociable et jugé féroce. On disait alors « mauvais comme Masco ».

L'Ours Masco. Gravure sur bois de Born d'après Trignon
Domaine public.

Pourtant, un petit ramoneur venu de Savoie n’hésita pas à se réfugier dans sa cage, en plein hiver glacial 1709. Et le plantigrade l’aurait blotti contre lui au lieu de le dévorer.

Une porte du nom de Masco fut donnée au Palais des Ducs de Nancy afin de perpétuer l’âme de cet ours et de son histoire.

Illustration : L’Ours Masco. Gravure sur bois de Born d’après Trignon. p. 665

Brehm, Alfred Edmund. La vie des animaux ilustrée. Description populaire du règne animal. Edition française revue par Z. Gerbe, Les mammifères.
Paris : J. B. Baillières, 1869. C/01.628/1. Catalogue d’Agrocampus accessible ici