Le cœur d’Anne de Bretagne, exposition Châteaubriant 2014, Silvana.

«  En ce petit vaisseau De fin or pur et munde Repose ung plus grand cueur Que oncque dame eut au munde Anne fut le nom delle En France deux fois royne Duchesse des Bretons Royale et Souveraine. »

Le vol du cœur d’Anne de Bretagne au Musée Dobrée le 14 avril dernier a suscité une grande émotion à Nantes et dans l’ensemble de la Bretagne. L’affaire s’est terminée heureusement après que l’objet ait été retrouvé près de Saint-Nazaire.

Anne duchesse de Bretagne et reine de France, aurait exprimé le souhait que son cœur, à son décès, reposa chapelle des Carmes à Nantes, auprès de ses parents, dans le très beau tombeau qu’elle avait fait ériger par Michel Colombe.

La reine mourut à Blois en janvier 1514, son corps prit le chemin de Saint-Denis. Son  cœur placé dans un écrin d’or surmonté d’une couronne ornée de fleurs de lys et d’hermines, fut acheminé jusqu’au couvent des Carmes de Nantes où il demeura jusqu’à la Révolution.

CJ, Rennes Bibliothèque Les Champs libres