Fin 2015, les Archives départementales d’Ille-et-Vilaine ont acquis un parchemin exceptionnel auprès d’un particulier. Il s’agit de la généalogie armoriée de la famille de Sévigné entre 1200 et 1656. Ce document qui mesure plus de 4,40 mètres de longueur donne à voir les différentes alliances de cette famille bretonne au cours des siècles, grâce à de magnifiques blasons enluminés.

Le parchemin avant restauration, vue partielle :

Généalogie armoriée de la famille de Sévigné, entre 1200 et 1656 : le parchemin avant restauration, vue partielle. AD 35. 1J 1079 (13).
Généalogie armoriée de la famille de Sévigné, entre 1200 et 1656 : le parchemin avant restauration, vue partielle. AD 35. 1J 1079 (13).

Le parchemin était poussiéreux, froissé, déchiré, lacunaire à certains endroits. C’est surtout le premier lé de parchemin qui a souffert d’une coulure d’eau et d’attaques de rongeurs. Certaines parties du texte ont donc disparu. Mais l’ensemble du décor reste d’une étonnante fraîcheur, les feuilles d’or et d’argent ainsi que les pigments utilisés pour illustrer les blasons sont quasiment intacts.
Une fois le diagnostic posé, le traitement a pu commencer. Il a consisté en un dépoussiérage avec une brosse douce en poils de chèvre, en évitant les décors, puis un gommage avec une gomme éponge ou vinylique lorsque c’était nécessaire. La première partie du document, très sèche, a été relaxée dans un tissu Gore-Tex pendant une quinzaine de minutes, afin de réhydrater le parchemin, en évitant d’humidifier les zones peintes. Les réparations et la mise à plat ont ainsi été facilitées. Un papier Japon RK00 3,6g/m2 en fibres de kozo et de la colle de méthylcellulose à 6% réversible ont servi à réparer les déchirures. Les lacunes ont quant à elles été comblées avec du papier Japon Takogami kozo 43g/m2 en simple ou double épaisseur et de la colle de méthylcellulose.

Le parchemin en cours de traitement 

Généalogie armoriée de la famille de Sévigné : le parchemin en cours de traitement. AD 35. 1J 1079 (84).
Généalogie armoriée de la famille de Sévigné : le parchemin en cours de traitement. AD 35. 1J 1079 (84). Photogr. J.P.Millot

Le dépoussiérage

Une fois toutes ces réparations achevées, le parchemin a été plus facile à manipuler. Un conditionnement sur mesure a été réalisé afin de le protéger au mieux lors des transports. Un tube en carte permanente avec une âme plus large recouvert d’un non-tissé en polyester a été constitué. Le parchemin a été enroulé autour de ce tube, puis recouvert d’un polyester transparent neutre et enfin attaché avec des velcros. Une boîte sur-mesure en carte permanente a été fabriquée. Ce document porte désormais la cote 1 J 1079 et a été numérisé pour être consultable par le plus grand nombre de lecteurs.

Le parchemin restauré, dans son nouveau conditionnement

Généalogie armoriée de la famille de Sévigné : le parchemin restauré et conservé dans sa boîte. AD 35. 1J 1079 (135)
Généalogie armoriée de la famille de Sévigné : le parchemin restauré et conservé dans sa boîte. AD 35. 1J 1079 (135). Photogr. J.P.Millot

 

Laure Delaveau , Archives départementales d’Ille-et-Vilaine

(article et photographies sous licence CC-BY-NC-ND)

Publicités