La Médiathèque de Saint-Malo s’inscrit dans la dynamique des Journées Européennes du Patrimoine. L’édition 2016 a pour thème « Patrimoine et Citoyenneté ».

Les Médiathèques sont aujourd’hui au centre des pratiques culturelles et éducatives. La citoyenneté s’exerce quotidiennement dans ces établissements.

1- Pour évoquer cette thématique, le Pôle Patrimoine souhaite valoriser ses collections en proposant plusieurs visites intitulées « De la Tablette d’écriture à la tablette numérique ». Le patrimoine incarne par essence l’idée de bien commun, il symbolise à ce titre le collectif dans lequel tout citoyen peut se reconnaître, quelles que soient ses origines.

De la tablette (d'écriture) à la tablette (numérique)
De la tablette (d’écriture) à la tablette (numérique). Photo : Médiathèque de Saint-Malo.

« De la tablette (d’écriture) à la tablette (numérique) »
Un voyage dans l’histoire de l’écriture et du livre pour découvrir quelques trésors du fonds patrimonial de la Médiathèque. A l’heure du numérique, il sera également présenté quelques nouveaux outils pour valoriser le patrimoine écrit.

 

Samedi 17 septembre à 10h30, 11h30, 14h30 et 16h30 (durée 1h), Salle d’animation.

Sur inscription au 02 99 40 78 00 (aux horaires d’ouverture de la Médiathèque). Nombre de places limité.

2- Les médiathèques deviennent aussi aujourd’hui des lieux de démocratie participative. L’usager est en effet au cœur des projets culturels.

Photo : clipart
Photo : clipart

Pour faire écho au cinquantième anniversaire de la fusion des trois communes (Paramé, Saint-Servan et Saint-Malo) qui sera célébré par la Ville de Saint-Malo en 2017, les secteurs Numérique, Image et son et Patrimoine de la médiathèque commenceront dès cet automne un travail de collecte de témoignages auprès du public. Il constituera une base de mémoire vivante qui sera restituée lors de cet anniversaire.

Ces Journées du Patrimoine seront donc l’occasion, pour ceux qui ont à cœur de partager des souvenirs, des anecdotes, des impressions sur cette fusion du 26 octobre 1967, de découvrir le projet et de prendre contact avec les bibliothécaires pour envisager ultérieurement l’enregistrement de leurs témoignages.

Publicités