Un arrêt de la Cour de cassation, le 12 juillet 1906, innocente le capitaine Alfred Dreyfus, retenu à l’île du Diable en Guyane et le réhabilite le 21 juillet 1906, douze ans après sa dégradation dans la cour Morland de l’Ecole militaire à Paris.

Le second procès du capitaine, au lycée de la ville de Rennes (aujourd’hui Zola) en août 1899 est un événement médiatico-politico-judiciaire considérable. Procès qui se conclut par une nouvelle condamnation de Dreyfus « avec circonstances atténuantes », avant qu’il ne soit gracié par le président de la République, Emile Loubet, le 19 septembre 1899.

"La vie illustrée" n°43, jeudi 10 août 1899 (cote 1750/6). Photographie du capitaine Dreyfus sortant du lycée de Rennes. Domaine public.
« La vie illustrée » n°43, jeudi 10 août 1899 (cote 1750/6). Le capitaine Dreyfus sortant du lycée de Rennes après la 1ère audience du Conseil de guerre. Domaine public.

Le fonds de Rennes sur l’Affaire compte quelque 500 documents dont 208 contemporains de l’Affaire :

Le fonds Dreyfus à la bibliothèque de Rennes Métropole s’enrichit régulièrement : en 2012, plus d’une vingtaine de brochures de l’Affaire dont une quinzaine contemporaines de l’Affaire, reliées de la même façon par un collectionneur ont été achetées auprès d’un libraire parisien.

Les permaliens vers les bibliothèques numériques sur le catalogue collectif permettent de lire en ligne certaines publications, notamment grâce au Réseau européen des bibliothèques judaïca et hebraïca (Rachel).

Un recensement bibliographique des Ouvrages, archives et documents des bibliothèques rennaises sur l’Affaire a été publié par mes soins en 1995.

Le musée de Bretagne comprend une exposition interactive Hier, Alfred Dreyfus. Aujourd’hui… dans son parcours permanent, visible aux Champs Libres depuis l’ouverture, en 2006.

 

Françoise, Rennes, Bibliothèque Les Champs Libres

Publicités