Paysans Aquarelle (domaine public)
Paysans Aquarelle (domaine public)

Cet ouvrage, édité en 1931 à 830 exemplaires, retrace l’histoire de l’élevage du cheval breton depuis l’époque féodale jusqu’au 20e siècle, élevage qui connut une discontinuité dans sa progression.  Déjà, vers l’an 1000, l’Abbaye de Redon possédait un beau haras et on peut retrouver dans les archives une trace de la place que tenait le cheval dans la vieille civilisation bretonne. Plus tard, les vicomtes de Rohan ont favorisé le développement de la race chevaline.

L’auteur raconte que Bertrand du Guesclin s’était rendu à un tournoi équestre sur la place des Lices, en 1338, en cachette, depuis Broons, sur un cheval de labour. C’est sur un destrier breton qu’il renversa jusqu’à seize adversaires.
Le  triomphe de la royauté sur les féodaux vers le XVIe siècle apporta le déclin de l’élevage chevalin car les nobles réduisirent son importance et l’armée fut parfois en peine de réunir un nombre suffisant de cavaliers. Colbert relança son élevage dans les années 1660-1670 mais sa progression fut stoppée en 1790 car l’assemblée constituante supprima les Haras et fit mettre en vente les chevaux.

Femme tricotant à cheval (domaine public)
Femme tricotant à cheval (domaine public)

On trouvait alors en Bretagne des chevaux de trait, plus lourds sur le littoral, dans le Bas-Léon, en Ille-et-Vilaine et plus légers dans les évêchés de Saint-Brieuc et de Vannes. Des croisements plus ou moins réussis avec des races allemandes ou danoises ont été opérés.
Finalement, le décret du 4 juillet 1806 rétablit les Haras.
En 2015, le conseil d’administration de l’Institut du Cheval et de l’Equitation a préconisé la vente de neuf haras nationaux français (sur 22), dont ceux de Lamballe et d’Hennebont.

Les  photographies et  les extraits de registres sont des témoignages précieux de l’histoire de ces haras :

Registres des étalons de Langonnet (domaine public)
Registres des étalons de Langonnet (domaine public)
Registre des étalons de Langonnet (domaine public)
Registre des étalons de Langonnet (domaine public)

 

 

 

                                                                                

  Les Origines du cheval breton [Texte imprimé] : le Haras de Langonnet : les dépôts d’étalons de Lamballe et d’Hennebont : le dépôt de remonte de Guingamp / Chef d’escadrons A. St Gal de Pons. – Saint-Brieuc : A. Prud’homme ; Quimper : librairie Le Goaziou, 1931 (St Brieuc : Les presses bretonnes). – 1 vol. (292 p., [29] pl. h.t. en noir) : ill., carte, plan, couv. ill. en noir ; 25 cm. – Notes bibliogr.
Saint-Gal de Pons, Antoine-Auguste (18..-19..). Auteur

L’ouvrage numérisé est disponible sur Gallica-BNF

Consultez le catalogue (Cote : B/04.356/A et B) de la bibliothèque patrimoniale d’Agrocampus Ouest catalogue en ligne.      

 JMH et SL, Agrocampus Ouest, Rennes

Publicités