… comme une catalogueuse de livres anciens.

Le déménagement en 2016 des bibliothèques Neptune et d’Etude de Brest, vers le plateau des Capucins (sur l’autre rive de la Penfeld), est l’occasion d’achever des chantiers laissés en souffrance.

Ainsi en est-il du catalogage des livres précieux, travail sans cesse reporté par les bibliothécaires happés par des  tâches quotidiennes chronophages, voire même effrayés par l’ampleur du travail à effectuer (réaction nullement spécifique à Brest : que les personnes travaillant sur des fonds anciens et qui ne se sentent pas visées me jettent la première pierre !).

Cataloguer des livres (c’est-à-dire établir leur fiche d’identité) est un travail solitaire et parfois, il faut bien l’avouer, rébarbatif. Même lorsqu’il s’agit de documents anciens.

Cependant ce travail de bénédictin ou, dans notre cas, de capucin (humour !) réserve parfois de belles surprises.

Dédicace de Benjamin Rabier
Dédicace de Benjamin Rabier. Domaine public.

 

Ainsi, lorsqu’en ouvrant un album jeunesse on tombe nez à nez avec une dédicace illustrée de la main même de Benjamin Rabier (mais si, vous savez, l’inventeur de la Vache qui Rit).

 

Ou lorsque des lignes tracées il y a environ quatre siècles vous font faire un bon temporel (en même temps qu’elles abîment la vue à essayer de les déchiffrer !).

Penfentanyo
Ex-libris signé par Nicolas de Penfentanyo. Domaine public.

 

A l’instar de celles écrites par au moins deux membres de la famille Penfentanyo. Patronyme resté célèbre car désignant l’un des six commandos marine de la Marine nationale française.

 

Parfois certaines découvertes prêtent à sourire, à l’exemple d’une phrase tracée fébrilement sur l’une des tranches d’un exemplaire de The Boys’ Life of Mark Twain, par Albert Bigelow Paine : «IN CASE OF FIRE, THROW THIS IN !!!» (que l’on pourrait traduire par : «En cas d’incendie, jetez-le dedans !!!»).

Tranche In Case of Fire
Vue de la tranche de gouttière de « The Boys’ Life of Mark Twain ». Bibliothèque municipale de Brest.

Autant de petits plaisirs qui font apprécier les quelques 3000 livres qu’il reste à cataloguer.

Publicités