Hellé - La boîte à joujoux (HP 33832)
Hellé-La boîte à joujoux (HP 33832), [p.8]. © D.R.

Le Trésor du mois de décembre vous est présenté sur le pôle Patrimoine de la Bibliothèque de Rennes Métropole :

La partition de La Boîte à joujoux, parue en 1913, inscrit l’ouvrage parmi les livres d’ « étrennes ». Cet album oblong à la couverture illustrée en couleurs, ponctué au fil des pages d’indications scéniques bien distinctes des indications musicales est illustré de vingt planches en pleine page et en couleurs d’après les dessins d’André Hellé – auteur aussi des décors, des costumes et de la mise en scène du ballet qu’il a initié.

L’illustrateur traduit naïvement une histoire d’amour dans un magasin de jouets : un soldat tombe amoureux d’une poupée qui danse et qui a déjà donné son coeur à un Polichinelle paresseux, frivole et querelleur. Le style graphique volontairement schématique, les contours appuyés des personnages délimités par un franc cerné noir, la simplification des lignes et les aplats de couleurs mates donnent vie à une troupe colorée de jouets endiablés qui s’égayent, la nuit tombée. Naît une guerre miniature entre un régiment de soldats et une horde de Polichinelles dont les canons crachent d’inoffensifs petits pois en guise de munition. Moralité et humour font bon ménage au final puisque la poupée, délaissée par le vilain Polichinelle, finira par aimer le soldat avec qui elle élèvera une ribambelle de moutons et d’enfants.

La partition de piano n’est pas à la portée des enfants auxquels sont destinées les images de Hellé. Le propos du conte apparaît rétrospectivement prémonitoire à quelques mois de la Première Guerre mondiale. La première représentation a lieu après la guerre, le 10 décembre 1919, au Théâtre Lyrique du Vaudeville, après la mort de Debussy.

cote HP 33832.

Françoise, Rennes, Bibliothèque Les Champs libres.

Publicités