Bien que « récent » pour la bibliothèque patrimoniale d’Agrocampus à Rennes, (le plus ancien de nos ouvrages datant de 1571), ce livre de Marcelle Brault est suffisamment sympathique pour que nous choisissions de vous le présenter. De surcroît, nous sommes les seuls en France à disposer de ce document (cote P/05.016).

L’auteur a voulu redresser la méconnaissance de cette race de poule sarthoise comme elle l’indique dans sa préface enflammée. Elle veut rendre l’honneur qu’elle mérite à cette « gloire française ».

Description

 L’ouvrage est constitué de texte manuscrit et d’illustrations mais aussi d’une trentaine de photographies en noir et blanc et des plumes de poules y sont aussi insérées sur une double page.

Photographie de poularde sarthoise
Poularde sarthoise. (c) D.R.

Les photos proviennent des élevages de MM. Guillot, conseiller général de La Flèche, Bizery, agriculteur à Bousse et Ambrois, éleveur à La Guierche (Sarthe).

L’histoire, les caractères généraux, les qualités et aptitudes,  l’élevage du gallinacée sont ici présentés. Le chaponnage, le gavage sont aussi décrits.

Dessin représentant une poularde fléchoise, poursuivie par un cuisinier armé d'un grand couteau
Dessin humoristique de poularde sarthoise. (c) D. R.

La cuisson de la volaille, des recettes sont aussi au menu du livre.

En appendice, on trouve des informations sur la poularde du Mans : ses origines, son standard, ses qualités et aptitudes, sa sélection et son croisement.

Recette humoristique de poularde fléchoise
Recette humoristique de poularde fléchoise. (c) D.R.

La race

« Cette race se caractérise particulièrement par son port fier et distingué qui lui donne un grand cachet d’élégance. C’est une volaille dolichocéphale (à la tête fine et allongée) ».

Dessin de profil d'une poularde sarthoise
Poularde sarthoise de profil. (c) D.R.

« La taille est très grande, le corps est élancé, gracieux et volumineux bien qu’il ne le paraisse pas du fait que les plumes sont bien collées. Le plumage est noir velouté, à reflets violacés et verts chez le coq, violacés seulement chez la poule. »

 

Consultez notre catalogue en ligne

J-M H., Agrocampus Ouest, Rennes

Publicités